Vos emailings ne servent à rien

Quelques conseils emails pour marketers en PME.

Pour communiquer avec vos clients et prospects, l’emailing est un outil puissant. Formidable, il ne faut plus être un expert web pour créer des “beaux” mails (=performants) à envoyer en quelques secondes à votre base de données construite avec amour.

Certaines plateformes sont spécialisées dans ce type d’actions pour petites entreprises: Icontact (USA), Constant Contact (USA), Mailjet (France), ReachMail (USA), et bien d’autres. Créer un template HTML ne prend que quelques minutes et avec un minimum de goût, il est possible d’envoyer simplement des e-mails de grande qualité.

Oui mais. Sans respecter certaines petites règles, ces emailings ne servent à rien. Ou du moins, ils n’atteignent pas leur plein potentiel.

Exemple à ne pas suivre

Example of a bad quality email

Tom me souhaite un “Happy Thanksgiving”. Merci!

Pourquoi?

  • Il n’y a que des images, à part une phrase en texte: Se désincrire. Pas de bol, mon Gmail est configuré pour ne pas afficher les images par défaut. A noter que c’était encore le cas pour tout le monde il y a quelques jours, Google vient de nous donner un coup de pouce en affichant par défauts les images dans Gmail. (Plus de détails.)
  • Le seul Call to Action présent dans ce cas: se désincrire.

Que faire?

  • L’information importante doit toujours être en texte!
  • Pour contrer les images bloquées, il faut soigneusement remplir les champs “alt”, accessibles via votre éditeur html. L’objectif ici est de faire comprendre l’intérêt de l’image sans la voir: détailler en quelques mots. alt=”logo”, alt =”click here to read more”, alt=”download your 30 days free trial”, etc.

Hubspot montre l’exemple

Strong email

  • Je comprends le lien derrière chaque image bloquée directement.
  • Le contenu est compréhensible en toute circonstance.
  • Le Call to Action est clair et en texte: Télécharger un e-book.

Mais ici, l’e-mail est déjà ouvert!

Deux étapes fondamentales ont déjà été remplies avec succès par ces deux mails :

  1. Ils ont passé les filtres anti-SPAM pour arriver dans ma mailbox.
  2. Ils ont titillé mon intérêt: j’ai cliqué pour les ouvrir.

L’étape 1 mérite un autre article, concentrons nous sur l’étape 2.

Exemple à ne pas suivre

Tom va en reprendre pour son grade…

Exemple à ne pas suivre

Pourquoi?

  •  L’émetteur est une entreprise au nom peu familier.
  • Le sujet présente le contenu du mail: des bon voeux, et point intéressant, un contact précis: Tom.
  • Il aurait été plus judicieux de mettre Tom dans l’émetteur via par exemple: Tom from Closeout et raccourcir le sujet.
  • Autre élément, dans Gmail, le début du mail est en preview à côté du sujet. Ce preview ne lit évidemment que du texte. Etant donné que la seule partie de texte correspond à la désinscription, comme montré ci-dessus, le Call to Action de l’email n’est pas le plus sexy!

Que faire?

  • Personnalisez vos emails! Envoyez les de votre propre nom, de votre adresse personelle, créez un contact personnalisé avec votre interlocuteur.
  • Travaillez sur vos sujets, inspirez vous sur google, essayer et analyser!
  • Souvenez vous que Gmail va prendre les premiers mots de texte qu’ils trouvent dans son preview, utilisez cet espace qui vous est offert! Ces quelques mots peuvent avoir un impact énorme sur votre taux d’ouverture. Vous n’avez pas envie de ce texte en haute de votre template HTML? Mettez le dans la même couleur que votre fond, il sera invisible en HTML et peu dérangeant en version texte.
  • Pour tester en live, je vous conseille fortement d’utiliser cet outil en ligne.

Hubspot montre l’exemple

Mailing example

  • L’émetteur est clairement identifié, plus que l’entreprise, c’est Diana qui m’envoie un e-mail, si je la connais, c’est un taux d’ouverture décuplé!
  • Son sujet : Lecture gratuite pour la route. Elle sait que ses clients et prospects voyagent et sont ‘mobiles’, dès le sujet, l’email est ciblé.
  • Le preview : Perfect marketing read for your travel. Il nous pousse à ouvrir le mail, et sauver le contenu pour le lire plus tard. Fort est à parier qu’en ouvrant le .PDF, je vais le lire directement.

Mais surtout

Je connais Diana d’Hubspot, par contre Tom, jamais entendu parler. Sans le prendre pour exemple, jamais je n’aurai ouvert son mail.

Oublions donc l’emailing de “masse“. N’envoyez des emailings qu’à des cibles identifiées qui ont montré un intérêt dans vos activités! Oublier les envois massifs aux bases de données achetées, votre taux de conversion sera risible, le ROI ridicule. Utiliser l’e-mail pour garder contact avec ceux qui attendent des nouvelles de votre part, tourner vous vers de la création de contenu de qualité pour attirer des nouveaux!

En complément

Advertisements

One thought on “Vos emailings ne servent à rien

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s